Les parfums du fil

Les parfums du fil

Le collectif ARFI part à la rencontre d’une ville et de ses alentours : Marseille

Le projet est celui d’une exploration puis, après repérage, d’une immersion au cœur des points de vue et des expressions sonores émanant de paysages, de communautés humaines ou d’une parole individuelle.
Nous espérons y débusquer des tonalités générales et complexes, faire émerger les sons qui s’en détachent ou ceux qui les lient.

Au milieu de ces univers, un.e musicien.ne soliste est invité.e à inventer, incarner, et révéler la musique de ces lieux et de ces gens qui nous entourent sans que nous les percevions consciemment au quotidien.
Sons de la nature mais aussi ceux des hommes au travail, des machines, des usines, des architectures, de l’activité urbaine qui font la musique si chère à John Cage: celle de la vie.

Au centre de ces sons, le challenge de l’improvisateur aux aguets est de se laisser porter et réagir aux symphonies des hasards et des contingences locales que ce monde choisi ou subi nous offre à chaque instant.

« Les parfums du fil » a pour finalité une suite d’objets sonores, de photographies, de récits et de poésies. Témoignages sensibles ou fictions du réel, ces captations de l’instant, in situ, nous invitent à recomposer les œuvres éphémères qui nous entourent.

Ainsi chaque musicien du collectif est invité seul, pour une journée complète, en excursion à Marseille et ses environs, comme une pièce unique du puzzle sonore et musical qui caractérise le collectif. Tel un passage de relais, le fil se transmet laissant, ici et là, les effluves et les parfums de ces multiples excursions.

  • Johanne Larouzzé (textes)
  • Membres ARFI (avec leurs instruments respectifs)