Trois, Quat’

Concert dansé

Au commencement, comme à chaque départ, nous disions: un, deux, trois, quatre.

Cependant à force de travail, de répétition acharnée, le raccourci s’est imposé de lui-même, c’est devenu, TROIS QUAT…

L’un joue en dansant, l’autre danse et joue, en acceptant, celui en face, à côté, devant, derrière… Autant d’outil pour évoquer la douce utopie de l’entente.

  • Geneviève Sorin (Accordéon, danse)

projets associés