Le Cauchemar d’Hector (La Marmite Infernale)

Grand orchestre du collectif

L’histoire de la musique ne doit pas faire oublier sa géographie. Après trente ans de présence en Rhône-Alpes, nous pouvons imaginer que l’ARFI se sente également proche d’Hector Berlioz. C’est une relation d’un autre ordre, où l’esthétique se conjugue avec l’horizon des montagnes, l’énergie du fleuve, l’appétit d’espace. Et si nous rendions un hommage à Berlioz, un hommage à notre façon (cf. «Gloire à no héros », 1990), en le considérant un peu comme un musicien traditionnel, connu oralement par mémoire ou collectage, et dont nous nous approprierions l’esprit ?
Nous avons déjà rencontré la musique bretonne  (« Coeff. 116 » avec le Bagad Ronsed-Mor, 1997), les chants sud-africains (« Sing for Freedom » avec le Mandela Metropolitan Choir, 2004) … Dans chaque cas, le résultat était inouï, mais de l’aveu des musiciens rencontrés, profondément respectueux des sources qui nous avaient abreuvés. Est-il possible de partir à l’abordage de Berlioz, tout en continuant son chant ? Nous formons le projet un peu fou de le prouver.

Intentions musicales : Arrangements de “Symphonie fantastique”, « Symphonie funèbre et triomphale », « l’Enfance du Christ », « les Nuits d’été », «Chasse à la grosse bete », severa « marches », « Course à l’abime (Faust) »…

Collectif Arfi - La Marmite Infernale
  • Thierry Cousin (son)
Discographie sélective :
  • La Marmite Infernale (AM052 - 2012)
    {{ currentTime / duration }}

projets associés