Michel Boiton

batterie, percussions

Collectif Arfi - Michel Boiton

Michel Boiton commence l’apprentissage de l’instrument en autodidacte, puis de manière plus conventionnelle dans les écoles D. Agostini / E. Boursault/ G. Lefebvre. Il rejoint le groupe Sphère avec Andy Sheppard (Outre Manche). Il est également enseignant dans diverses écoles : Maurice Donjon, AIMRA…  Au fil de son parcours, il a pu rencontrer diverses personnes avec qui il a réalisé des différents projets.

Avec ses formations, Michel Boiton à tourné dans plusieurs villes et pays du monde : Amiens, Alger, Bourges, Coutances, Crest, Lille, Moers, Rennes, Rives de Giers, Vienne, Brésil, Pologne, Autriche, Belgique, Allemagne, Hollande, Suisse, Angleterre, Ukraine, Algérie, Russie, Finlande, Maroc. Son parcours est en lien étroit avec la pédagogie qu’il réalise autour de son travail. Depuis 1992, il réalise divers projets pédagogiques, comme par exemple des ateliers aux Lycées des Canuts à Vaulx en Velin. En 2004, sur une idée de Bernard Fontaine (Centre culturel Charlie Chaplin, Vaulx en Velin), il rencontre des professeurs passionnés du Lycée professionnel Faÿs de Villeurbanne. Cet échange donnera lieu à un projet avec des élèves de BEP Chaudronnerie / Métallurgie : « Savoir Fer, ou faire chanter les enclumes ». Chacun dessine, conçoit la résonance, la forme, le maniement de son instrument, puis le réalise. En fin d’année, les élèves ont proposé un concert qui a été présenté en première partie du ciné-concert «Chang », programmé par le Centre culturel Charlie Chaplin.

Du côté de l’ARFI…
Il crée le groupe de percussions Baron Samedi avec Abdelouab Abrit, Michaël Boudoux et Christian Rollet, puis intègre l’ARFI dans la Marmite infernale. Plusieurs rencontres musicales étrangères aboutiront à des spectacles comme « Diakouyou » réunissant Baron Samedi et chants d’Ukraine. « Sabado Domingo » avec les Percussions de la République Dominicaine. Pour le spectacle « Baron Samedi s’endimanche », il travaillera avec la complicité de Michel Godard et de Jean-Marie Maddeddu. Jean-François Baëz et Robert Amyot accompagneront le groupe Baron Samedi pour « Marabout Cadillac ». Michel Boiton participe à la création de l’Arfi « La Grande Illusion ». En 2001, le collectif voit naitre le trio Dîtes 33 avec Jean Mereu, Jean-Luc Peilhon et Bernard Gousset, sur une interaction musique acoustique / effets électroniques.

En 2002, « Chang » un ciné-concert pour enfants, sur un documentaire tourné dans les années 20 dans la jungle thaïlandaise est crée par le groupe Baron Samedi, puis l’expérience est renouvelée en 2009 avec un autre ciné-concert, « Nanouk l’esquimau ». En 2010/11, il prépare trois nouveaux répertoires : « DuoVaudou » avec Bernard Gousset, « Caravanserail » avec Baron Samedi et Pierre-Yves Voisin, et la sortie discographique de « Entomolovox », nouvelles compositions de Dîtes 33. Dans le cadre de la résidence artistique La.BA.la.BEL à La Duchère (Lyon), il participe aux interventions musicales impromptues, à la création « Ô Pied de la Tour » avec les enfants des écoles du quartier et aux ateliers percussions proposés à la Maison de l’Enfance.

Ses principales références sur le label Arfi La Marmite Infernale « Le cauchemar d’Hector » (2012), « Envoyez la suite » (2007), « Sing For Freedom » (2004), « Au charbon » (2001) // Dîtes 33 « Sonographies » (2004), « Entomolo Vox » (2011) // Baron Samedi « Marabout Cadillac » (1999), « Diakouyou »