Christian Rollet

batterie, percussions

rolletg_4280

Parallèlement à des études de philosophie, il étudie la batterie en autodidacte.
Il devient musicien professionnel en 1968.

De 1970 à 1973, il participe à plusieurs spectacles comme musicien de fosse ou de scène (Opéra de Lyon : ballet Pulsations de Vittorio Biaggi, TNP de Villeurbanne : Massacre à Paris de Patrice Chéreau, Goethe Institut…)
De 1970 à 1973, il joue avec François Tusques et avec Steve Lacy.
En 1972, il fonde, avec Maurice Merle, la compagnie de théâtre musical La Carrérarie dans laquelle il cosigne et interprète des spectacles musicaux dont « La Bataille », « L’opéra Jub-Jub », « Les passe-temps d’une pierre », « Prismo »…

A l’initiative de nombreuses interventions pratiques et théoriques sur la pédagogie et l’improvisation, il intervient dans le cadre des Ecoles Normales et des CFMI (Lyon, Rennes, Tours).
Toujours passionné par l’apprentissage et la transmission des rythmes à partir de la percussion corporelle, il anime des stages pour élèves en Auvergne…

Du côté de l’ARFI …
Dès 1968, il devient et reste jusqu’à ce jour, le batteur du Workshop de Lyon, le plus ancien groupe français de jazz et de musiques improvisées. Ce groupe se produit en Allemagne, Italie, Russie, Pays Baltes, USA, Canada, Europe du sud, Moyen Orient, Afrique (nombreux disques). Avec Jean Mereu et Guy Villerd, il crée le Palace d’Arfi, proposant des spectacles multi-festifs musicaux, culinaires et plastiques sur mesure : « Coup de feu au palace », « Brut de décoffrage », « Les cinq sens du terme », « Festin d’oreille », « Little rôtie tout ouïe » et plus récemment « Pupilles & Papilles »… (tournées en France et à l’étranger).
Co-auteur de mises en espace des Nuits Arfi : Bobigny, Festival de Bath, Palais d’Octobre de Kiev… Cité de la Musique à Paris (soirée inaugurale « jazz et musiques du monde »), et « Carnaval des petits trottoirs ».
Batteur de La Marmite infernale et à travers divers répertoires, nombreuses tournées en France, Allemagne, Italie, Ukraine, Maroc, Afrique du Sud…
Depuis 1989, il fait parti du groupe de percussions Baron Samedi, avec des invités divers.
En 2002, Baron Samedi créé un ciné-concert« Chang » de Shoedsack et Cooper et « Nanouk l’esquimau » de Flaherty.
En 2013, rédige le scénario de « Ô Pied de la Tour », spectacle musical avec plusieurs classes d’enfants dans le cadre de la résidence La.BA.la.BEL à la Duchère (Lyon).
En 2014, Christian Rollet participe à la création du vidéo-concert « Avril l’Enchanteur » sur l’art singulier d’Armand Avril et prépare le nouvel album du Workshop de Lyon, « Lettres à des amis lointains ».

Du côté de l’Auvergne Imaginée (2014)
Spectacles : « Au dessus du monde », « Dernières nouvelles des Volcans », « Les Découvreurs », « Dernières nouvelles des Diables ».

Principales références discographiques sur le label Arfi : « Au-dessus du Monde » (2014) // La Marmite Infernale « Le Cauchemar d’Hector » (2012), « Envoyez la suite » (2007), « Sing For Freedom » (2004), « Au charbon » (2001) // Workshop de Lyon « Slogan » (2008), « Lighting Up ! » (2002), « Les Chants d’Edith » (2002) // Baron Samedi « Marabout Cadillac » (1999), « Diakouyou »…