Alfred Spirli

batterie, objets

Alfred Spirli_credit_Maris Ojasuu

Batteur autodidacte depuis 1972, Alfred Spirli a été vainqueur et diplômé du Golf Drouot en 1977.

Alfred Spirli est percussionniste, bruiteur, improvisateur, il promène avec légèreté son univers bien particulier. Décalé, drôle, virtuose, il fabrique son propre instrumentarium à partir d’objets du quotidien ou de récupération, qu’il exploite avec poésie et énergie. Dans son travail, Alfred Spirli communique par la musique, les sons et l’expression théâtrale réunie. Ses spectacles divers réunissant entre autres, le concert vivant, la danse, l’improvisation musicale et théâtrale, l’art du cirque, le jonglage, le spectacle de rue, sont les exemples d’une communion directe sans hiérarchie d’une ou l’autre spécialité avec la musique.
Illusionniste et dadaïste, Alfred Spirli n’a pas cessé de stupéfier le public des nombreux festivals et tournées auxquels il a participé, aussi bien comme musicien de scène que comme musicien de rue : en 1984, il vit sa première expérience de spectacle de rue avec Délice Dada, suivront alors le « Menu Musical », un spectacle servi par des musiciens, des maîtres d’hôtel, des serveurs…, « La Chasse à cour du Marquis de Dada », et le « Circuit D ». En 1987, il cofonde la Compagnie MusicaBrass avec laquelle il participera à de nombreuses créations et tournée en France et à l’étranger. Alfred Spirli a également travaillé pour des compagnies de théâtre comme comédien et musicien. Il a créé la Compagnie Spirli / Deschamps, des spectacles autour des arts du cirque et de l’humour comme « Deux fois rien », « Hic Hoc » ou encore « La Nuit de la nouvelle » verront le jour.
Au cours de sa carrière, Alfred Spirli a travaillé avec, entres autres, Yves Robert Quartet, Philippe Deschepper Quintet, François Raulin, Tom Cora, le trio Akchoté Cora, Thierry Madiot et Magrit Riben, Karim Sebbar et la Compagnie K …
Depuis le début des années 1990, Alfred Spirli s’intéresse aux travaux pédagogiques : dans le cadre du festival Banlieues Bleues, il a réalisé des ateliers musicaux en 1992 et 1993. Il intervient régulièrement dans des formations comme celles du CFMI de Poitiers, Lyon, Lille… Il réalise également des stages de lutherie sauvage.

Du côté de l’ARFI…
Alfred Spirli est membre de l’ARFI depuis 1997. Il fait parti du groupe l’Effet Vapeur avec lequel il a crée « Bobines Mélodies », un ciné-concert sur des films d’animation de Folimage. Il a également participé, en partenariat avec Julyen Hamilton (danseur), Jean Marc François, Jean Paul Autin et Xavier Garcia à la création de « Lighthouse ». Parallèlement, il est aussi musicien du big band la Marmite Infernale. Plus récemment, Alfred Spirli a crée « La Souplesse de la Baleine » avec Jean-Marc François, un théâtre musical sans paroles pour tout public.
Ses principales références sur le label Arfi : L’Effet Vapeur « Bobines Mélodies » (2008) et « Je pense que… » (2002) // La Marmite Infernale « Le cauchemar d’Hector » (2012), « Envoyez la suite » (2007), « Sing For Freedom » (2004), « Au charbon » (2001) // « Arfi maison fondée en 1977 » (2007)