Workshop de Lyon Coffret 50ème anniversaire

Le Workshop de Lyon / mi-centenaire

(REF. AM063 ARFI / 2017)

Depuis 1967 le Workshop de Lyon chante, invente, revisite, triture, tonitrue, démonte, reconstruit, désosse, innove, explore…improvise sa musique. Des dizaines de morceaux, des centaines de concerts, des tournées partout dans le monde, des rencontres musicales, des projets durables ou épisodiques… et des disques :
« Inter fréquences » 1973, « Transit » (Colette Magny) 1975, « La chasse de Shirah Sharibad » 1975, « Mirobolis » (Steve Waring ») 1975, « Tiens les bourgeons éclatent » 1977, « Concert lave » 1981, « Musique basalte »1981, « Anniversaire »1987, « Fondus » 1997 , « Chant bien fatal » 1991, « Côté rue » 1998, « Les chants d’Edith » 2002, « Lighting up » 2005, « Slogan »2007, « Lettres à des amis lointains » 2014.
L’AABA du Workshop de Lyon
Le Workshop de Lyon, c’est avant tout un son. La formation a presque toujours été constituée de deux vents, contrebasse et batterie. Si les souffleurs ont changé, pas si souvent que ça d’ailleurs, le son reste celui du groupe et est reconnaissable entre tous, sa carte d’identité, son ADN.
50 ans de Workshop de Lyon condensés en un morceau de musique
Intro, il y a souvent une intro. Bolcato et Guyon sont aux commandes. Mereu, Merle et Vollat improvisent grappes et fulgurances initiales. Discrètement Rollet prend le relais de Guyon et toute l’équipe se lance alors dans un premier A endiablé. Pour la reprise, Vollat et Mereu cèdent leurs places, Sclavis rejoint Merle, ils font une interprétation lyrique. A peine Louis a-t ‘il finit cet exposé que Autin rejoint Merle pour un B émouvant où les deux sons se combinent pour n’en faire qu’un. C’est au retour du A qu’Aussanaire succède à Merle et s’immisce dans le son si caractéristique du WdL, deux anches, contrebasse, batterie. L’orchestre est là, identifiable entre tous, comme un vieux sage dont on va fêter les cinquante ans.
En 2017, hurlons le sur les toits, crions le à plein poumons…Le Workshop de Lyon paye sa tournée, avec, et aux membres fondateurs, épisodiques, remplaçants, invités ou nouveaux venus, tous partenaires potentiels pour fêter les 50 ans de carrière de ce groupe hors normes.
Balisé de quelques-uns des morceaux phares : Chant bien fatal, Anniversaire, Marcello, Doppo il fulmine, Moulin noir, …ce programme renouera également avec les fougueuses improvisations du « Free jazz workshop de Lyon » de la fin des années 60.
Ceux qui ont un jour ou l’autre, durablement ou seulement de passage, croisé la route du Workshop de Lyon : Louis Sclavis, Patrick Vollat , Jean Mereu, Didier Levallet, Michel Portal, Jean-Luc Cappozzo, Georges Lewis, Jacques Di Donato, François Tusques, Thomas Heberer, Noël Akchoté , Claude Barthélemy, Steve Waring, Yves Robert, Ken Carter, Ernst Reisjeger , Claude Tchamitchian, Thierry Maucci, Patrick Charbonnier, Michel Mandel, Alfred Spirli, Guy Villerd, Red, Richard Raux, Michel Saulnier, Eric Brochard, Paul Vranas, Gershwin Nkosi, François Corneloup, Anna Kupfer… sont tous de potentiels invités à l’occasion du Cinquantenaire, Jubilée, Noces d’or, Demi-siècle… bref, appelons ça comme on veut, c’est bien du Mi-centenaire du Workshop de Lyon dont il s’agit.

 

« 50 ANS. C’est une chose qu’on n’imagine pas qu’elle puisse arriver et, quand elle arrive, qu’on ne réalise pas ! Que l’on a d’ailleurs jamais souhaitée ! Comment l’aurait-on pu et à partir de quel moment de l’histoire du Workshop, ce groupe dont les répertoires scandent les années depuis 1967, peut-on s’arrêter et regarder en arrière ?… « Freejazz workshop » puis « Workshop de Lyon ». D’« atelier exploratoire » revendiquant de ne rien tenir pour acquis dans les certitudes musicales majoritaires, à « virtuoses de l’inutile », « véritable institution » ou « désormais classique » les musiciens n’ont jamais contrôlé les épithètes qui leur ont été attribuées dans cette vie foisonnante de concerts, tournées, répétitions, rencontres. Stable mais pas indifférent aux jugements, pronostics, évaluations faits par musiciens, critiques et publics, le quartet improbable a toujours prouvé la marche en marchant, l’authenticité de sa musique en la jouant. Il a fait son miel des nombreux encouragements de musiciens très connus, français ou étrangers et des publics tellement divers. Il a vécu comme des épreuves la perte d’un de ses fondateurs, le départ d’un autre, et d’autres mésaventures avec toujours l’intuition opiniâtre qu’au bout du compte l’essentiel était resté, car solidement construit, et que nous musiciens n’en avions pas fini ensemble avec les surprises, l’humour, la création et le plaisir. Nous avons eu raison, nous avons de la chance, mais ce n’est sans doute pas un hasard. »

Christian Rollet

Ce coffret 6CD regroupe pour la première fois tous les albums vinyles avec en bonus des extraits de
concerts, un album épuisé et des compositions inédites de la formation actuelle du plus vieux groupe
de free jazz français (toujours actif) !

Sortie le 26 mai 2017
Une coproduction Label Arfi et Bisou Records
Distribué par L’autre Distribution et les Allumés du Jazz